Accueil > FAQ

Foire aux questions

MON JARDIN
SACHETS DE GRAINES
COMMANDES ET LIVRAISON
AUTRES QUESTIONS

MON JARDIN

1

Quelle différence y a-t-il entre une fleur annuelle, bisannuelle et vivace ?

FLEURS ANNUELLES
Une fleur annuelle accomplit son cycle de végétation, phase végétative et floraison, en 1 an. Sa floraison est estivale et dure très (plus) longtemps. Supprimer les fleurs fanées allonge la durée de floraison.

FLEURS BISANNUELLES
Une fleur bisannuelle accomplit son cycle de végétation en 2 ans : la 1ère année elle produit une rosette de feuilles puis elle fleurit la 2ème année. Elle est plus rustique que les annuelles et fleurit la première (à partir d’avril jusqu’au début de l’été).

FLEURS VIVACES
Une fleur vivace revient année après année. C’est la plus rustique de toutes, et sa floraison est généralement estivale, relativement courte (quelques semaines).
2

Puis-je reproduire mes semences à partir de vos variétés ?

Toutes nos variétés sont reproductibles et libres de droit de propriété intellectuelle. Sous réserve d’une bonne connaissance des techniques de multiplication des semences, vous pouvez reproduire vos propres semences.
3

Mes jeunes plants ne se développent pas ?

Il peut arriver que les semis trainent ou que les plantules végètent. En général, c’est que les plantes sont stressées par des conditions qui ne correspondent pas à leur croissance optimale. Cela peut être dû à des arrosages pas assez, ou trop important, ou à un manque de lumière. Mais en général c’est souvent la température (dû à la mauvaise saison de semailles ou plantation) qui pose problème et notamment l’écart de température entre le jour et la nuit. Pour les semis en intérieur, la température idéale se situe entre 20 et 25°C. Pour les semis en extérieur, c’est la température de la première couche de sol qui compte.
4

Quel engrais vert choisir ?

Les engrais verts permettent de couvrir le sol entre 2 cultures légumières. Leur action est bénéfique sur la vie du sol, ce qui se traduira par une meilleure structure du sol et des plantes moins stressées.
Ils sont semés après les dernières gelées ou fin d’été début d’automne et seront détruits de 2 mois après le semis jusqu’à 4 ou 5 ans.
Pour le choix de l’engrais vert, vous pouvez utiliser les filtres dédiés dans notre catalogue en ligne : cycles court ou long et les dates de semis.

SACHETS DE GRAINES

1

Vos semences sont-elles bio ?

Toutes nos semences sont produites en bio, ou biodynamie. Elles respectent le cahier des charges de l’agriculture biologique. Celui-ci étant minimaliste, nous allons souvent au-delà. Par exemple, toutes nos semences ont plusieurs générations de multiplication en conditions bio, alors que le cahier des charges n’en impose qu’une.
Dans certains cas, rares, nos semences sont en 2ème année de conversion vers l’agriculture biologique (C2). Elles sont utilisables en AB sans dérogation.
2

Pourquoi le logo AB ne figure-t-il pas sur vos sachets ?

De notre point de vue, le cahier des charges AB n’est pas assez contraignant et n’empêche pas certaines dérives de l’agriculture industrielle. Cette marque n’est pas indispensable pour nos clients, nos semences étant bien certifiées AB.
Pour preuve de l’insuffisance du cahier des charges AB, il existe aujourd’hui une multitude de cahier des charges bio. Pour ne pas perdre nos clients à travers toutes ces marques, nous nous contentons du minimum légal à savoir, la certification AB.
3

Pourquoi n’indiquez-vous pas, sur vos sachets, de date limite d’utilisation de vos semences ?

La semence étant un être vivant en dormance, il est très difficile de prévoir sa durée de vie. Cette durée de vie des semences varie beaucoup selon les espèces, les conditions de culture, de récolte, de triage, les conditions météorologiques et planétaires. Elle varie aussi selon les conditions de stockage chez nous, puis éventuellement en magasin et enfin chez vous.
L’année de récolte et les tests de germination, que nous réalisons chaque année, nous permettent de décider de poursuivre ou non la commercialisation d’un lot. Selon nous, ce sont les seules informations fiables et utiles que nous pouvons vous indiquer.
4

Pourquoi avoir choisir le sachet kraft pour emballer vos semences ?

Nous choisissons d’emballer nos semences dans des sachets papier kraft pour laisser respirer la graine, organisme vivant. Ces sachets sont recyclables et biodégradables.
5

Comment conserver mes semences ?

Pour conserver vos graines dans les meilleures conditions, vous devez les protéger des écarts de température, de l’humidité et les stocker à l'abri de la lumière.

Selon le volume de graines à conserver et le temps de conservation souhaité, les semences peuvent être conservées :
- dans une boite (matière naturelle de préférence, bois carton...) éloignée de toute source de chaleur, de l’humidité et des rongeurs. L’idéal est une pièce dont la température est constante à 10-15°C toute l’année (pour une conservation optimale de 1 à 2 ans).
- dans votre congélateur, en veillant à ce que les graines soient bien sèches avant congélation et toujours à l'abri de l'humidité (durée de conservation 5 ans et plus).
De manière générale, la conservation au froid permet d’allonger la durée de vie germinative des graines. Il est cependant conseillé de semer rapidement après décongélation.
6

En tant que maraîcher, ai-je le droit de vendre des légumes de variétés inscrites sur la liste des variétés anciennes à usage amateur ou des légumes de variétés non inscrites au catalogue officiel ?

La réglementation des variétés anciennes pour jardiniers amateurs ne concerne que la commercialisation des semences et des plants de ces variétés. Les maraîchers professionnels ont tout à fait le droit de produire des légumes de ces variétés et de les commercialiser.
Vous avez, de même, tout à fait le droit de produire et de vendre des légumes de variétés non inscrites au catalogue officiel (variétés locales, variétés étrangères...).
La législation actuelle n’autorise toujours pas la commercialisation aux professionnels. Les variétés devraient être inscrite au catalogue officiel européen. Seul lorsqu’il s’agit de vendre à l’utilisateur final (jardinier/ère-(s) amateurs, associations, mairies, …), il est autorisé de vendre des variétés non inscrites à ce catalogue officiel. Toutefois, c'est la vente de semences qui est réglementée. La vente des légumes issus de variétés non inscrites, ne l’est pas.
C’est un peu différent pour la vente de plants, qui elle est très encadrée. Pour plus d’informations, nous vous recommandons le site du Réseau Semences Paysannes et ce lien en particuliers : https://www.semencespaysannes.org/semons-nos-droits/fiches-pratiques.html
7

Mes semences germeront-elles encore l'année prochaine ?

Nous vous indiquons l’année de récolte, le dernier taux de germination de la semence et de la durée de vie moyenne de l’espèce concernée. Avec ces informations, il n’est pas nécessaire de demander une « Date Limite de Consommation » ou autre, notion incongrue pour du vivant ! Même si la durée de vie moyenne était dépassée, la graine est sans doute encore capable de germer. Semez de manière plus dense si nécessaire.
8

Qu’est-ce qu’une variété non inscrite ?

Il s’agit soit de variétés radiées (inscrites au catalogue officiel mais pas réinscrites par la suite), soit de variétés jamais inscrites au catalogue officiel (nouvelles ou d’un autre pays/continent).
9

Pourquoi vendez-vous des semences non inscrites au catalogue officiel ?

A partir du moment où une variété est adaptée à la culture biologique et qu’elle est intéressante du point de vue gustatif et nutritionnel, nous pensons qu’elle mérite d’être largement diffusée. Nous faisons donc le choix de la vendre, qu’elle soit inscrite ou non au catalogue officiel. Bien que nous notions explicitement sur le site internet et sur nos sachets que la variété n’est pas inscrite au catalogue officiel, nous n’en faisons pas un argument commercial. C’est une information pour vous, client, par soucis de transparence.

COMMANDES ET LIVRAISON

1

Puis-je venir à Soucelles acheter des semences ?

Nous n’avons pas de magasin ouvert au public, à Soucelles (49 - MAINE ET LOIRE), cependant il est possible de venir sur place retirer une commande passée au préalable depuis notre site internet « germinance.com ».
Au moment de la validation de votre commande, vous choisirez le mode « retrait sur place ».
Lorsque votre commande sera prête, nous vous contactons par mail pour vous prévenir.
2

Puis je rajouter un ou plusieurs articles à une commande déjà passée ?

il nous est difficile de prendre des rajouts car nous sommes une petite entreprise Artisanale, peu informatisée.
Comme stipulé dans nos conditions générales de vente, nous vous conseillons donc de repasser une 2ème commande par courrier ou via notre site internet que nous traiterons dans les meilleurs délais.
3

Y a-t-il des promotions ?

Nous choisissons de ne pas proposer de promotion afin de valoriser le travail et entretenir une juste rémunération des producteurs de semences et des salariés de Germinance.
4

Existent-t-ils des tarifs préférentiels pour les professionnels ?

Nous ne faisons pas de distinction entre le professionnel et le particulier.
En revanche nous proposons différents grammages et chacun est libre de choisir en fonction de son usage. Ainsi, le tarif est dégressif en fonction du grammage choisi : plus le grammage est important, moins le prix/kg est élevé.
5

Comment régler ma commande ?

Nous vous proposons, lors de la validation de votre commande sur notre site, de choisir votre mode de règlement :

LE RÈGLEMENT PAR CARTE BANCAIRE :
Le site internet vous redirige sur le paiement en ligne PAYBOX, où il vous est demandé le crypto (Les 3 numéros indiqué au verso de votre carte bancaire), au recto, le N° de la carte et sa date de validité.
Pour éviter les fraudes, l’option 3D-SECURE vous demandera ensuite un code que vous recevrez soit par MAIL ou par SMS sur votre téléphone portable.
Votre commande est traitée lorsque nous recevons votre règlement par carte bancaire.

LE RÈGLEMENT PAR CHÈQUE :
Après avoir validé votre commande en cliquant sur "règlement par chèque", il vous suffit d'envoyer votre chèque libellé à l'ordre de "GERMINANCE " à l'adresse suivante :
GERMINANCE
1 chemin de la Rougerie - SOUCELLES
49140 RIVES DU LOIR EN ANJOU
FRANCE
Nous vous demandons d'indiquer au dos de votre chèque le numéro de votre commande.
Votre commande sera traitée dès la réception du chèque.

LE RÈGLEMENT PAR VIREMENT :
Vous recevrez par mail notre RIB (Vérifiez dans vos SPAM, si vous ne l'avez pas reçu)
Vous devez vous adresser auprès de votre banque pour effectuer votre virement. Nous vous demandons, afin d'éviter tout retard dans le traitement de votre commande, d'indiquer dans l'intitulé du virement, le numéro de votre commande.
Votre commande est traitée lorsque nous réceptionnons votre virement.
6

Quels sont vos délais de livraison ?

Lorsque nous recevons votre commande ainsi que son règlement, le délai de préparation est de 15 jours maximum, puis 2 à 3 jours de délai de transport (pour la France).
Ces délais sont souvent réduits en fonction de la saison.
Prestataire : C’est la Poste qui se charge de la livraison par Colissimo Recommandé livré contre signature ou non (selon l’option choisie) jusqu’à l’adresse de votre choix.
7

Envoyez-vous des commandes à l’étranger ?

L’envoi de nos semences à l’étranger nous pose quelques difficultés :
1.La durée d’acheminement du courrier est plus ou moins longue et nous n’avons pas toujours la possibilité de suivre les colis.
2.Pour certaines espèces, la réglementation nous impose un certificat phytosanitaire. Or nous avons choisi de ne pas nous y soumettre dans les conditions actuellement établies.
3.Un temps de travail supplémentaire lié à un affranchissement manuel et une lourdeur administrative (formalités douanières et facture pro-forma).

C’est pour cela que nous venons de décider de réduire les envois de semences en dehors de la France.
Cependant nous acceptons encore d’envoyer des commandes :
-Pour les pays suivants : Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, Luxembourg et Pays-Bas

Lorsqu’il y en a, pensez d’abord aux artisans semenciers de votre pays (le choix variétal sera peut-être même plus pertinent).
8

Vos frais de port vous semblent élevés ?

Une analyse est réalisée chaque année en interne pour calculer le montant des frais de port. Nous répercutons uniquement les frais de port facturés par La Poste, qui du reste augmente ses tarifs bi annuellement.
Pour être équitables, nous proposons plusieurs tranches de FDP selon le montant de la commande, plutôt qu’un forfait unique à tous.
Par souci d’économie et dans un esprit écologique, optez de préférence pour une commande complète annuelle ou une commande groupée avec vos voisins (par exemple).
9

Quels sont le montant des frais de port

FRAIS DE PORT (TTC) pour la France Métropolitaine pour une livraison « sans signature »
Montant de la commande en T.T.C Port
0 € à 20 € 4.75 €
20.01 € à 30 € 6.70 €
30.01 € à 40 € 7.70 €
40.01 € à 50 € 8.40 €
50.01 € à 70 € 8.95 €
70.01 € à 90 € 9.50 €
90.01 € à 170 € 10.50 €
Supérieure à 170 € T.T.C 0.00 € = Franco de port

Pour une remise contre signature, le « Client » doit ajouter 1,50 € TTC aux frais de port.



FRAIS DE PORT (TTC) pour Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, Luxembourg et Pays-Bas pour une livraison « sans signature »
Montant de la commande en T.T.C Port
0 € à 20 € 8.20 €
20.01 € à 30 € 9.10 €
30.01 € à 40 € 10.00 €
40.01 € à 50 € 11.50 €
50.01 € à 70 € 12.60 €
70.01 € à 90 € 13.40 €
90.01 € à 170 € 14.20 €
Supérieure à 170 € T.T.C 21.70 €


Pour toute autre destination, contactez-nous.

AUTRES QUESTIONS

1

Comment sont protégées mes coordonnées personnelles ?

Nous collectons vos données personnelles (nom, prénom, adresse, mail, téléphone) afin de gérer votre commande de semences. Elles sont accessibles par les services internes de Germinance et par La Poste qui se charge de l’acheminement de vos colis. Elles ne sont, en aucun cas, communiquées à d’autres entreprises ou organismes, et en aucun cas louées ou vendues.
L’utilisateur est informé que ce traitement automatisé d'informations a fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro 1583314v0.
Conformément à la loi Informatique et libertés du 6 janvier 1978, le « Client » dispose d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données le concernant sur simple demande par courrier auprès de notre équipe.
2

Pourquoi ne proposez-vous pas de plants, d’ail ou des pommes de terre ?

C’est une autre logistique, une autre temporalité et une offre totalement différente de la semence. C’est pourquoi nous ne proposons pas de plants, bulbes ou tubercules.
3

Pourquoi acheter des semences de fleurs bio ?

Même si ces fleurs ne sont pas toutes comestibles, en achetant des semences bio vous soutenez une agriculture paysanne respectueuse de l’environnement et des hommes.
De plus, comme pour le reste de notre gamme, notre mode de production bio amène de la rusticité dans nos variétés. Variétés que vous pouvez librement multiplier chez vous pour les adapter à votre terroir.
Enfin, Germinance propose exclusivement des semences bios. Il serait contraire aux valeurs de notre entreprise d’avoir des semences de fleurs non bios.
4

D’où viennent vos semences ?

Plus de 80 % de nos semences sont produites par notre réseau de productrices et producteurs français, une cinquantaine de femmes et d’hommes, passionnés et engagés pour la diffusion de la biodiversité cultivée. Le reste de nos semences provient de partenaires qui partagent nos valeurs (Croqueurs de carotte, Sativa, Bingenheimer).
5

Mes semences ne germent pas ?

Il existe des normes minimums légales en-dessous desquelles les semences ne sont pas commercialisables. Ces normes sont variables selon les espèces. Par exemple 75 % pour les tomates, 65 % pour les carottes, … Il s’agit de valeurs minimales, les lots vendus germent généralement mieux !

Tous les lots que nous vendons sont testés chaque année afin de vérifier leur taux de germination ainsi que leur vigueur. Si nécessaire, nous retirons de la ventes les lots dont la germination n’est plus satisfaisante. Aussi lorsque vous avez un problème de germination, il est probable que celui-ci ne provienne pas de la graine. En tout cas, il est bon de se poser quelques questions quant aux conditions de culture (substrat, températures, arrosage, exposition, ravageurs avant de l’envisager :

- Levée nulle ou faible ?
- 1 ou plusieurs lots concernés ?
- Lots semés en même temps que des semis qui ont bien réussi ?
- Indices de dégâts de ravageurs (rongeurs, limaces et escargots) ?

N’hésitez pas à regarder si les semences sont encore présentes dans le sol ou le terreau.

Après cette petite investigation, vous pouvez nous contacter en indiquant le n° du ou des lots problématiques.
6

Qu’est-ce qu’une semence paysanne ?

Le monopole radical exercé par l'industrie sur les semences a provoqué la disparition de 75 % de la biodiversité cultivée en 50 ans. Pourtant, les paysans et paysannes du monde ont toujours sélectionné et produit leurs semences et par-delà, entretenu cette biodiversité cultivée essentielle à notre alimentation. La majorité d'entre eux utilisent toujours des semences paysannes. A l'opposé des hybrides F1, des clones et autres OGM industriels, les semences paysannes sont libres de droits de propriété, et sélectionnées de façon naturelle dans les fermes et les jardins menés en agriculture paysanne, biologique ou biodynamique. Rustiques et peu exigeantes en intrants, elles possèdent aussi une grande diversité génétique qui les rend adaptables aux terroirs, aux pratiques paysannes ainsi qu'aux changements climatiques. Elles forment ainsi une des leviers principaux pour assurer la souveraineté alimentaire des populations au sud comme au nord.

Historique
Les premières sociétés agricoles ont domestiqué la plupart des espèces nourricières cultivées encore aujourd'hui. Au gré des migrations et des échanges de semences, ces peuples ont acclimaté les espèces et les variétés cultivées dans leurs différents lieux de vie. Par la sélection humaine et les mécanismes d'évolution naturelle, une formidable diversité a été sans cesse brassée et renouvelée au travers l'acte fondateur de conserver une partie de sa récolte pour la ressemer. Cette coévolution entre les êtres humains et les plantes s'est poursuivie pendant des millénaires et a fourni des millions de variétés adaptées à chaque territoire : c'est ce qu'on appelle aujourd’hui la biodiversité cultivée.
A partir du XXième siècle, l'industrialisation de l'agriculture provoque une rupture dans cette coévolution multimillénaire. La semence, comme la fertilisation, la défense des cultures, les savoir-faire et les normes techniques, doit être produite en dehors des fermes, dans un objectif de standardisation, pour une industrialisation générale et massive. Elle devient un moyen de faire entrer le progrès dans les fermes en étant associée, dans un même paquet technologique, aux engrais et pesticides chimiques, à une mécanisation exponentielle, et au recours à l'irrigation. Ce processus dépossède les paysans en quelques générations de l'ensemble des savoir-faire semenciers et remplace les centaines de milliers de variétés paysannes par quelques variétés modernes issus du « progrès génétique ».
Cette agriculture ne dépend plus de la co-évolution mais de la standardisation des milieux, des fermes et des plantes. Une réussite commerciale pour l’agro-industrie mais une catastrophe pour la diversité des plantes cultivées : par exemple, en France, seules quelques variétés de blé, très proches génétiquement les unes des autres, couvrent 80% de l’assolement annuel en blé tendre. De plus, ces variétés sont toutes des lignées pures (diversité intra-variétale nulle). L'industrie, en ne sélectionnant qu’une infime part de traits génétiques en laboratoire pour les généraliser dans de vastes monocultures de variétés industrielles, épuise par là-même cette diversité nourricière. Aujourd'hui, l'écrasante majorité des variétés du commerce proviennent donc de sélections industrielles (lignées pures, hybrides F1, OGM) et n’est pas adaptée au mode de production agrobiologique et paysan. Elles sont de plus, couvertes par des droits de propriété industrielle, ce qui posent de nombreux problèmes sociaux, économiques et éthiques (voir Semons nos droits).
Les semences paysannes sont un commun inscrit dans une co-évolution entre les plantes cultivées, les communautés et les territoires (notions développées dans la charte du Réseau Semences Paysannes). Elles sont issues de populations dynamiques (ii) reproduites par le cultivateur, au sein d’un collectif ayant un objectif d’autonomie semencière. Elles sont et ont toujours été sélectionnées et multipliées avec des méthodes non transgressives de la cellule végétale, et, à la portée du cultivateur final, dans les champs, les jardins, les vergers conduits en agriculture paysanne, biologique ou biodynamique. Ces semences sont renouvelées par multiplications successives en pollinisation libre et/ou en sélection massale, sans auto-fécondation forcée sur plusieurs générations. Les semences paysannes, avec les savoirs et savoir-faire qui leur sont associés, sont librement échangeables dans le respect des droits d'usage définis par les collectifs qui les font vivre.
Définition du Réseau de semences paysannes (RSP)
Germinance adhère totalement à cette définition. Nous avons plutôt tendance à utiliser le terme de « semences-population ».
FAQ :
Foire aux questions
SAV :
Service après vente
Nous
contacter
Catalogue
de semences "pdf"
Bon de
commande "pdf"

Des produits certifiés

GERMINANCE est certifilée AB par Bureau Veritas et Demeter par Demeter France. La totalité de ses productions sont certifiées AB. Elle est agréée par le GNIS (Groupement National Interprofessionnel des Semences et Plants) pour produire et diffuser des semences potagères (Carte n° C3 - 035502).